...Je parle du ..renard

DSC_0326Le temps d'une balade, Julien a enfermé les chiens dans le garage.
Le temps de revenir, plus de poule et beaucoup de plumes....
cachée dans les bambous, une poulette, rescapée, et un peu agressive,  qui nous piquait les mains quand on la portait.

 

Dommage, elles étaient en liberté, et étaient assez apprivoisées pour qu'elles viennent lorsqu'on claquait la langue sur notre palais .

 

Cette poule, qu'on a baptisée Joséphine, ne va plus dans le poulailler.Elle a changée de compagnie, et s'est adoucie.Elle dort  dans le garage, à  présent.Soit dans la caisse du chien, soit perchée sur une table (  que nous avons protégée )

Elle picore dans la gamelle de nounours, qui lui, ne dit pas grand chose, il est partageur.

 

Bref, il nous reste Qu'une poule, je sais, c'est la vie, et c'est un peu triste, mais c'est la vie, il faut bien accepter.

Aux enfants, nous avons dit la vérité, que le renard était passé, parce que les renardeaux sont nés, et qu'il sfaut bine que leurs parents les nourrissent. Depuis, Valere cherche des solutions, et bricole des  " pièges a renard" avec des bouts de bois.